REP🍊RTUK

✔ Alimentation ✔ Nutrition ✔ Diététique

Quelle quantité de graisse doit être consommée par jour et quelle sorte

Lorsqu’il s’agit de l’admission de graisses dans notre alimentation, il existe de nombreux doutes quant à la quantité et au type de nourriture appropriés pour notre santé, même les experts ne sont pas toujours d’accord.

Et que peut-on dire des graisses saines ?

Chacun a sa propre opinion sur ceux qui sont sains et ceux qui sont nocifs. Certains recommandent ceux qui se trouvent dans le beurre parce qu’ils sont d’origine végétale et d’autres recommandent ceux qui se trouvent dans les amandes, entre autres exemples.

Alors, que devons-nous croire ?

La consommation de graisses est un sujet controversé depuis des années, et la recherche scientifique n’est pas toujours claire à ce sujet. C’est pourquoi il y a une grande confusion sociale et beaucoup de gens les ont complètement éliminés de leur alimentation.

Alors, que sommes-nous censés faire ? Quels conseils devons-nous suivre en ce qui concerne notre consommation et la bonne quantité à consommer pour notre santé ?

Graisses : oui ou non

Certains régimes alimentaires peu lipidiques nécessitent une attention particulière, car les sucres sont ajoutés artificiellement pour améliorer le goût et le résultat pour notre santé peut être plus nocif.

Par conséquent, une mauvaise consommation de sucre et de graisse est clairement nocive pour notre santé, de sorte que l’échange de l’un contre l’autre n’a pas beaucoup de sens lorsqu’il s’agit d’aliments préparés à faible teneur en graisses.

La plupart d’entre nous savent que les sauces pour salade sans matières grasses et les boissons sucrées artificiellement ne sont tout simplement pas appropriées dans notre alimentation, même si elles sont sans matières grasses et même sans sucre.

des graisses saines

Mais qu’en est-il des aliments complets ? Qu’en est-il des noix, des graines, des olives, de l’huile d’olive, et même des œufs et du fromage ? Ces aliments contiennent-ils des graisses qui sont nocives pour notre santé ?

Ce que vous devez savoir sur la consommation de graisses

Un excès dans notre alimentation n’est pas sain, mais au contraire les éliminer complètement est une grave erreur pour notre santé. Cela étant dit, nous verrons ce que les études scientifiques nous apprennent sur la consommation et la quantité suffisante ou nécessaire pour notre corps.

Nous allons ici dissiper les faux mythes concernant sa consommation. Voici 10 conseils pratiques dont nous pouvons tirer parti et qui peuvent nous aider à décider de la quantité correcte et saine à chaque repas.

1. considérez les graisses saines comme un condiment et non comme l’ingrédient principal

Une façon saine de les consommer est de les considérer comme un apport quotidien suffisant. Il faut voir les choses sous cet angle et non comme quelque chose qui doit nécessairement être inclus de toute façon.

Ne pas toujours manger 5 portions de légumes en un repas nous satisfera complètement, mais si nous essayons de manger 2 cuillères à soupe d’huile ou 5 portions de noix, ce sera très précieux pour notre alimentation et cela ne semble pas si difficile, n’est-ce pas ?

huile d'olive

Malgré ce que beaucoup peuvent penser, les aliments riches en lipides ne nous satisfont pas plus vite que les aliments sains et nous avons tendance à en manger de plus grandes quantités. Le problème est que nous tombons sans cesse dans le piège, au lieu de les utiliser comme un condiment, nous les utilisons comme ingrédient principal.

2. maintenir les portions de matières grasses en ajoutant 1 ou 2 cuillères à soupe aux repas

De nombreux aliments contiennent des quantités naturelles de graisses, de sorte que même si aucune n’est ajoutée à notre alimentation, il y a des aliments sains et riches en graissesOn en trouve encore une petite quantité dans les céréales, les légumineuses, ou même les légumes.

L’avocat est également un fruit bien fourni, tout comme les aliments riches en fibres tels que le lin et le chia. L’avoine, par exemple, est également riche en acides gras oméga-3, ce qui en fait l’une des céréales les plus saines.

avocados

Lorsqu’il s’agit de lipides ajoutés, comme le beurre d’amande ou le beurre d’arachide, il n’est pas nécessaire de manger beaucoup à la fois pour ressentir les bienfaits de leurs facteurs de satiété et de leurs bienfaits pour la santé cardiaque.

Qu’en est-il des aliments comme le chocolat noir ? Pouvons-nous l’ajouter à notre alimentation ?

Oui, tant que la portion est adéquate.

Un exemple riche et sain est l’ajout d’une once de chocolat noir à une glace à la noix de coco pour une consommation modérée, une ou deux fois par semaine.

3. Éviter les aliments riches en graisses saturées

Tous les aliments contiennent de petites quantités de graisses saturées, mais si nous voulons éviter de graves problèmes de santé à long terme, il est essentiel d’éliminer de notre alimentation les aliments riches en graisses saturées comme le beurre, le fromage, l’huile de palme ou l’huile de coco raffinée.

En général, les saturés sont très dommageables pour le cœur. D’autres, comme l’huile de noix de coco extra vierge, doivent être consommés avec attention et modération, sans devoir être complètement abandonnés.

saturée

Commençons par les sources les plus saines pour le cœur, dont il a été démontré depuis des décennies qu’elles sont les plus positives pour une meilleure santé grâce à de nombreuses études et recherches médicales.

Voici quelques-uns des aliments sains à inclure dans notre alimentation : amandes, noix, graines de lin, noix, avocat, lin, chia, graines de chanvre, graines de courge, graines de tournesol, graines de sésame et olives.

En plus de ces aliments, nous pouvons choisir de les ajouter en petites quantités comme celles que l’on trouve dans les noix de coco ou dans les aliments d’origine animale tels que les œufs, à condition de le faire en fonction de notre état de santé.

4. Les problèmes pour notre santé d’une alimentation à base de graisses saturées

Celles d’origine animale sont très denses et difficiles à assimiler par notre corps, contrairement à celles d’origine végétale, qui sont pleines de bienfaits anti-inflammatoires et sont plus faciles à assimiler par notre corps. Il est donc fortement recommandé de choisir dans nos repas ceux d’origine végétale, comme les noix, les graines et les avocats, entre autres aliments similaires.

Le respect de cette règle d’or nous aidera à mieux prendre soin de notre cœur et à améliorer notre état de santé général sans trop d’efforts.

Les graisses végétales sont sans cholestérol et apportent un avantage significatif à notre santé et à notre espérance de vie.

Bien que le cholestérol alimentaire ne semble pas avoir le même effet sur le cholestérol sanguin qu’on le pensait au départ, un régime pauvre en graisses saturées reste intelligent. Il est important de savoir que notre corps peut créer beaucoup de cholestérol par lui-même, alors évitons de manger des aliments qui peuvent en altérer les valeurs.

cholestérol

Il a été démontré qu’un régime alimentaire basé sur des aliments végétaux permettait de prévenir certains types de maladies, comme les maladies cardiaques et le diabète de type 2, tandis que le beurre, le fromage et la viande rouge sont parmi les principales causes de ces problèmes de santé.

En ce qui concerne les aliments d’origine animale, nous ne devons les manger que deux ou trois fois par semaine et choisir des options telles que le poisson ou les acides gras oméga-3même des œufs à l’occasion.

Le poisson est l’un des aliments d’origine animale les plus sains pour le cœur et possède les propriétés les moins nocives. Mais peu importe que le poisson contienne des graisses bénéfiques si nous le cuisons frit avec de l’huile.

5. Se concentrer davantage sur les fruits, les légumes et les céréales pour les repas

Au cours des dernières décennies de recherche médicale, les résultats ont été accablants, recommandant de réduire les aliments riches en graisses saturées et de les remplacer par des fruits, des légumes et des céréales qui se sont avérés être les aliments les plus sains.

fruits et légumes

Et si nous ajoutons simplement de petites quantités de graisses végétales présentes dans les avocats, les noix ou les graines, nous apporterons les bienfaits dont notre corps a besoin.

Nous pouvons choisir des aliments aux lipides plus denses, mais baser notre alimentation sur les aliments qui se sont avérés les plus bénéfiques est toujours un acte imprudent pour notre santé.

6. Ne tombons pas dans le piège de certains régimes

Si quelqu’un nous vend que le beurre ou le fromage est bon pour notre santé, il essaie probablement de nous vendre un livre dont le style de vie est mauvais.

Il est certainement préférable de s’appuyer sur les nombreux cardiologues et spécialistes médicaux qui ont l’expérience de ce que un régime alimentaire riche en graisses peut nuire à la santé de notre cœurCela contraste avec la lecture la plus récente d’un livre ou d’un blog en faveur des aliments transformés à faible teneur en matières grasses.

cardiologue

Même pour ceux qui préfèrent manger plus de graisses, il est plus intelligent de faire ses propres recherches avant de tomber dans les régimes et les pièges alimentaires. Votre cœur et votre longévité vous en remercieront !

7. Oui aux graisses saines

Une alimentation totalement dépourvue de graisses n’est pas saine, mais nous devons nous rappeler que toutes les graisses que nous pouvons consommer ne sont pas les mêmes et qu’il est donc essentiel de faire la différence entre celles qui sont bénéfiques et celles qui sont nocives pour notre santé.

La graisse est nécessaire au bon fonctionnement du cerveau et les matières grasses peuvent également améliorer notre énergie, la santé de notre cœur et même notre poids. Toutefois, comme nous l’avons déjà dit, il est essentiel de procéder à une sélection optimale.

8. Les graisses monoinsaturées

Les acides gras mono-insaturés sont un type de graisse alimentaire. C’est l’un de ceux qui sont considérés comme sains, avec les polyinsaturés. Les graisses saturées et les graisses trans peuvent augmenter le risque de maladies cardiaques et d’autres problèmes de santé.

Les graisses monosaturées se trouvent dans les aliments d’origine végétale comme les noix, les avocats et les huiles végétales. Manger des quantités modérées de graisses monoinsaturées (et polyinsaturées) au lieu de graisses saturées et trans peut être très bénéfique pour notre corps.

Parmi les trois types qui figurent sur les étiquettes des aliments (saturés, polyinsaturés et mono-insaturés), les mono-insaturés sont les plus adaptés à notre cœur et à notre poids.

amandes

Les aliments riches en mono insaturés sont les amandes, les graines de tournesol, les noix de macadamia, les noix de cajou, les cacahuètes et le beurre de cacahuètes, le beurre de graines de tournesol, les noix, le cacao brut, les avocats et les olives.

Dans la mesure du possible nous devons éviter les aliments contenant des acides gras transIl en va de même pour les aliments transformés, même s’ils contiennent techniquement de petites quantités de graisses monoinsaturées.

9. L’huile dans notre alimentation

Le pétrole est un aliment transformé et contient des graisses hautement raffinées et bien que nous devions nous rappeler que une consommation modérée d’huile d’olive vierge est très bénéfique pour notre santéSi nous voulons réduire au minimum le nombre d’aliments frits, nous devons le faire.

Combien d’olives sont nécessaires pour faire une cuillère à soupe d’huile d’olive ? Entre 20 et 40 olives, ce n’est rien.

Il n’y a que 1,5 gramme de graisse dans 5 olives, mais il y a 14 grammes de graisse dans 1 cuillère à soupe d’huile.

D’ailleurs, lequel a le plus de fibres et de vitamines ? Eh bien, oui, des olives aussi.

olives et huile

Une bonne consommation de ces huiles sera bénéfique pour notre cœur. Sans oublier que les aliments complets sont toujours plus revigorants et meilleurs pour notre ligne.

En ce qui concerne les huiles comme l’huile de coco qui présentent certains avantages tels que des propriétés antimicrobiennes, nous pouvons également ajouter du beurre de coco à notre alimentation, qui est comme une purée et sera un meilleur choix que l’huile, car elle ne contient ni fibre ni protéine.

Pour cuisiner sans huile, il suffit d’utiliser de l’eau ou de faire sauter les aliments. Il existe des condiments au lieu de l’huile qui ajoutent plus de saveur et ne rendent pas les aliments si gras.

10. Lorsque nous ressentons des malaises dans l’estomac après avoir mangé

Enfin et surtout, il est parfois préférable de laisser notre corps nous dire de quelle quantité de nourriture nous avons besoin.

Commençons par 1 ou 2 cuillères à soupe de graisses saines dans les repas si nous en avons besoin. Nous n’avons pas à nous soucier de leur inclusion dans chaque repas.

Notre corps les stocke pendant longtemps, ils ne disparaissent pas dans nos cellules comme par exemple la vitamine B, qui est soluble dans l’eau. Ils restent dans notre corps, de sorte que la quantité que nous mangeons n’est pas aussi assimilée que les autres nutriments.

Si nous mangeons trop, nous pouvons avoir des douleurs d’estomac, c’est la façon dont notre corps nous dit qu’il ne peut pas digérer toutes ces quantités en une fois. Il est donc essentiel d’adapter l’apport aux besoins réels de notre corps.

douleurs d'estomac

Comme ils prennent plus de temps à digérer que tout autre aliment, ils peuvent prolonger la digestion et l’inconfort qui en résulte.

La nourriture doit être énergisante et nous faire du bien, et non nous faire sentir faibles ou malades. Faisons donc appel à notre intuition et souvenons-nous que notre corps ne ment pas ; il nous dira ce qui nous rend en bonne santé et plein de vitalité, même lorsqu’il s’agit de la quantité que nous devrions manger par jour.

Avatar

Julien

Revenir en haut de page