REP🍊RTUK

✔ Alimentation ✔ Nutrition ✔ Diététique

Qu’est-ce que le lait de pâturage et en quoi est-il différent du lait conventionnel ?

[ad_1]

Le lait est un aliment indispensable sur la table espagnole. Au fil du temps, différentes variantes de cet aliment sont apparues, dont certaines étaient axées sur le bien-être des animaux et la protection de l’environnement, comme c’est le cas du lait de pâturage de Larsaqui est obtenu au moyen d’un procédé d’élevage qui garantit le respect scrupuleux de certains protocoles.

Avec le lait de pâturage de marques telles que Larsa, vous avez la garantie de produits laitiers sans produits agrochimiques, car les vaches paissent librement pendant 6 heures chaque jour, consommant de l’herbe fraîche 100% naturelle, cultivée par les agriculteurs eux-mêmes. Ainsi, l’animal est assuré de bénéficier de bonnes conditions de vie et de santé, ce qui améliore sa longévité.

Quelle est la différence entre le lait de pâturage et le lait conventionnel ?

Lait frais de pâturage Larsa offre généralement une qualité nutritionnelle supérieure à celle du lait conventionnel, ce qui est dû au type d’aliments que reçoivent les animaux. À partir de cette matière première, la marque a la possibilité de fabriquer une grande variété de produits laitiers, notamment :

  • Lait entiers, demi-écrémés et écrémés.
  • Yogourts naturel, sucré et aromatisé aux fruits.
  • Fromages semi-cuits, en cubes et en boules, en version légère, classique et sans lactose.

Le sceau SGS obtenu par le lait de pâturage Larsa implique un processus complexe de transformation dans la manière dont l’élevage est pratiqué. Voici quelques-unes des différences les plus importantes par rapport au lait conventionnel issu de l’élevage intensif :

Garanties pour le bien-être des animaux.

Pour obtenir du lait à partir du pâturage, les vaches doivent paître librement pendant au moins 6 heures par jour, si les conditions météorologiques le permettent. En termes de traitement des maladies, les autres traitements sont prioritaires par rapport aux antibiotiques, dans le but garantir le bien-être de l’animal.

Une alimentation plus saine

L’herbe consommée par les vaches est cultivée biologiquement, sans l’intervention de produits agrochimiques qui peuvent être absorbés par l’organisme de l’animal puis transférés à l’homme. De même, il est garanti que l’animal ne consomme aucun type d’aliments contenant des organismes génétiquement modifiés ou contaminés par des herbicides et des insecticides.

Impact sur le développement de l’élevage local.

Comme la consommation locale est favorisée, l’industrie de l’élevage a la possibilité de se développer et de se renforcer, en particulier les petits producteurs, ayant la capacité de concurrencer l’élevage intensif pour profiter d’une niche de marché croissante qui a été exploitée grâce à l’augmentation de la demande de produits traditionnels.

Durabilité

Enfin, la production laitière pastorale a une incidence directe sur le. durabilité. L’empreinte écologique est un peu moins importante, car le marché local est exploité et il devient inutile de transporter des animaux ou du lait d’un endroit à l’autre, les fermes locales étant en mesure de fournir la consommation domestique.

[ad_2]

Julien

Revenir en haut de page